« Colonne Vertébrarbre » – Mathilde Maury Simeoni

 

Mathilde Maury Simeoni, diplômée des Beaux Arts de Paris en 2023 où elle y a exposé plusieurs de ses œuvres, est une artiste de 26 ans qui vit et travaille dans le massif du Canigó dans les Pyrénées-Orientales. Elle prépare aujourd’hui un CAP de ferronnerie à Avignon et exposera bientôt au Caire en Egypte.

Le tronc de chêne fait écho à la forêt où je vis, dans le massif du Canigó, en Catalogne. Cette région est depuis peu en proie à la sècheresse voire à la désertification.
Cette sculpture associe la Spirale, un motif présent dans la structuration des formes dans la nature, notamment dans la croissance des végétaux ; et la Colonne Vertébrale, une projection anthropomorphique qui invite à s’identifier à l’arbre, et souligne l’analogie que je fais entre les hommes et les arbres.
Cette vision suggère une proximité sensible avec l’arbre, une compréhension intime, presque charnelle. S’inspirer de leur intelligence, de leurs modes d’existence et de relation au vivant, nous apporte de nouvelles perspectives quant à nos troubles et aux questionnements de nos identités, de notre diversité, de notre place en tant qu’humain.

La sculpture associe la force et la stabilité du chêne à celle de la colonne vertébrale, tout en rappelant la vulnérabilité et la blessure. Elle met en parallèle l'importance vitale des arbres pour notre existence, avec notre relation complexe et souvent destructrice envers la nature.
Dans le contexte actuel où l’humain se montre incapable de vivre sainement, mon message vise à déconstruire les logiques de domination et de pensées qui nous extraient du vivant, de la réalité de la planète dont nous dépendons.
La Colonne Vertébrarbre symbolise alors l'alignement, la résilience et la capacité à surmonter les défis auxquels nous faisons face.