S52/ "Le Kamishibai"

Je souhaite présenter à l’occasion du prix Clim’Art un projet engagé sur le plan de l’écologie sociale et solidaire : le Kamishibai.

Dans la culture japonaise, un Kamishibai est un dispositif de narration permettant à un conteur d’appuyer ses histoires sur des images, qu’il fait défiler dans un cadre de bois installé sur un vélo. Je me suis récemment emparé de cet outil dans le but de réenchanter des récits en lien avec l’écologie, au moyen de ce castelet ludique, qui vient à la rencontre des publics sur un vélo. Si l’action d’aller au théâtre peut faire peur, la balade en ville ponctuée par la performance simplifie et attendrie le rapport à la culture pour des publics moins habitués à ces lieux.

Associée à l’association Fantastiko, qui créé des outils concrets sur l’écologie à destination du grand public – par exemple son jeu de plateau Bruco – je me suis lancée dans la création de ce Kamishibai, basé sur un texte de l’auteur Enzo Broucke à propos de la pollinisation et du rôle majeur des abeilles. Il était important pour moi de montrer, au moyen d’un outil d’artiste dont l’Histoire à prouvé la magie, des images du monde vivants, des insectes, de la nature, afin d’inciter un engouement pour l’écologie et ainsi éviter un sentiment d’éco-anxiété.

Le Kamishibai se veut beau, magique, ludique, tout public, accessible, et porteur de messages écologiques avant tout. Il est actuellement en cours de construction, puisque je viens de m’installer dans mon atelier en résidence au 59 Rivoli. La première aura lieux le 1er juin, à Villejuif. Je souhaite donner à voir ce projet autant que possible, afin d’engager un mouvement commun d’artistes vers le réenchantement d’un futur éco-responsable.