S50/ "IMMOLATION"
Je tisse, lie, hybride, superpose des matières, des histoires par le biais de l’installation, de la céramique et du textile. Ces matériaux d’origines diverses, glanés au fil de mes voyages principalement en Afrique (Côte d’Ivoire, Maroc, Algérie) mais pas uniquement (France, Allemagne) se mélangent, se confondent et mutent pour créer des êtres nouveaux. Mon travail se nourrit de rencontre. J’accorde une importance aux matériaux que j’utilise et surtout pour leurs provenance.

Ces rencontres avec ces artisans de différents pays mon permis d’une part d’apprendre des techniques que j’intègre par la suite dans mon travail. Mais également d’enrichir ma réflexion sur l’utilisation de ces mediums et de leurs portées politiques. Je brule mes céramiques après cuisson. Elles prennent une autre couleur, un autre aspect. Elles portent en elle les traces de notre passage et les stigmates de nos gestes.

Ces idées prennent formes dans des installations de textiles et de sculptures zoomorphes que je considère comme des corps. Elles posent la question du rapport entre l’Homme, l’animal et l’objet. Mais également de l’impact que nous avons directement sur notre environnement qui va au-delà de la simple idée de frontière.

Avec un travail autour du territoire, de l’identité et de la transmission, je tente de raconter des histoires en puisant dans mon patrimoine iconographique. Il s’agit de formes, couleurs, symboles, motifs. D’une part pour me reconnecter avec ce patrimoine que je n’ai pas connu mais aussi pour reactiver une certaine mémoire gestuelle autour de ces savoirs faire.