S40/ «Organ»
Dans mon travail, la notion de rythme est profondément fondatrice et s’est associée à une sensibilité et des questionnements en lien avec le biomimétisme par une dimension organique, que je lie à une pratique de lutherie expérimentale. Par ces différentes formes et potentiels, je donne à voir et à écouter des genèses ou des projections - des écosystèmes, des êtres et des communications aux travers des rythmes qui les composent. Je crée des présences se situant au croisement de différentes entités : l’os, la plante et/ou la fleur, le fossile, des formes qui interrogent la frontière entre l’inerte et le vivant, le synthétique et l’organique.

Organ est une installation modulaire qui prend une forme différente à chaque accrochage.

Les sons et mouvements de respirations hésitantes qu’elle crée, très proches de ceux de notre corps, suscite un étrange sentiment d’empathie qui interroge sur l’état futur et passé de la biodiversité, sur notre rapport aux machines et sur l’avenir de la vie sur Terre. Inspirée du fonctionnement des instruments à vent mécaniques, différents éléments apparaissent ou s’effacent pour former une orgue avec des poumons, des cœurs et des lèvres.