S33/ "Éléments du Fantastique dans le Design et l’Art( EFDA)”
EFDA est une famille d’objets aux figures familières, mais pas réellement identifiables. Ces formes hybrides n’imposent pas de fonctionnalité au sens commun du design. Elles se basent sur une approche sensorielle et l’ambiguïté poétique et aspirent à créer une “bibliothèque de formes naturelles” qui représentent les spécimens non-définis ou pas encore découvertes.
C’est une page vierge, un univers avec lequel il est possible de réinventer, de redécouvrir, de mobiliser des propriétés associatives, de concevoir des métaphores, d’imaginer ce qui n’est pas explicitement indiqué, et également de respecter l'inconnu, le monde invisible de la nature et une biodiversité complexe.

METHODOLOGIE
✧ Recherche comme une expérience esthétique qui nécessite de passer par un échange réciproque avec les œuvres, auxquelles nous devons nous abandonner pour mieux libérer l'énergie nécessaire à leur assimilation.
✧ Un certain type de relations vivantes aux objets dans lesquelles ceux-ci sont pensés comme des êtres ou des systèmes vivants.
✧Manifestation que l'invisible vit aussi pour montrer ce qui nous dépasse, ce à quoi nous ne pouvons pas accéder sans outils scientifiques.
✧Incarner la connaissance de la complexité de la nature par le biais de l’art et exprimer à sa manière qui diffère de celle de la science.
✧ Les pièces ne suivent pas les archétypes d'objets mais essaient de stimuler l'imagination. Son intention est de se concentrer sur la recherche d'une nouvelle esthétique basée sur l'inattendu et l'étrange.
✧L’interaction avec les pièces devient comme un outil de connaissance de soi.
✧ Processus plutôt que des produits, de la vie plus que de la consommation, du contexte plus que du concept.
✧ La forme d'une anti-ergonomie, d'un usage qui n'est pas directement offert. Je pars du principe que ce n'est pas à l'objet de s'adapter à l'usage, mais que c'est au geste de venir s'adapter à l'objet.
✧Le divertissement seul est insuffisant. Les pièces sont utiles, mais pas dans un sens commun mais elles ont une fonctionnalité mentale, imaginaire et une sorte d’utilité sociale, notamment pour critiquer, questionner et contester les choses.