S28/ "Dystopie 18"
Installation composée de vingt-cinq cubes de terre brute, avec des coulures de pigment bleu, placés de manière ordonnée. Les cubes centraux sont davantage brûlés.

Chaque cube mesure 30 cm x 30 cm x 30 cm, espacés de 15 à 20 cm. L'ensemble occupe une surface au sol d'environ 200 cm x 200 cm x 30 cm. Matériaux : Terre, liant, pigment, charbon.

Chaque cube représente un ordre imposé par l'Homme, une forme rare dans la végétation qui préfère les arrondies. L'homme, cherchant un horizon minimal, coupe et élimine cette nature qui le gêne. Le soleil ne nourrit plus les plantes ; il dévore les terres arides, sèche les étendues et brûle ce qui reste. La cendre commence sa lente domination, s'attaquant aux profondeurs du monde. L'eau s'évapore, la cendre noircit jusqu'à envahir totalement la forme. Les cubes, sont destinés à disparaître, à se morceler et à tomber en ruine, carbonisés, pour reprendre des formes aléatoires, brisant l'ordre établi par l’Homme.

Cette pièce est considérée comme éphémère. Elle évolue également dans le temps (voir photo d’exemple). La variante proposée ici n’est pas encore produite et le sera le mois précédant la manifestation. Les photographies de DYSTOPIE 18 sont des maquettes
réalisées à échelle réduite en atelier.