PH34/ "Érosion plastique" 

En lisant les thèmes du concours, je me suis sentie intimement liée à celui ayant pour intitulé : Préservation de notre patrimoine marin : L’océan est un sujet majeur de la crise climatique avec de grands enjeux comme l’érosion des côtes et la pollution plastique.
J’ai alors immédiatement pensé aux côtes de Normandie, dont je suis originaire. On y trouve de grandes falaises qui s’érodent et s’effondrent petit à petit avec les actions conjointes du temps et de la mer.
Étant également très sensible à la pollution plastique des océans, j'ai décidé de mener mon enquête sur un éventuel lieu de réunion de ces deux thématiques. C’est donc en rentrant en Normandie pour sillonner les côtes que j’ai découvert les anciennes décharges de Dollemard situées en bord de falaise.
Pendant plusieurs décennies, afin de freiner l’érosion, des déchets de démolition et des matériaux de construction y ont été jetés depuis des plateformes de déversement situées en haut des falaises, jusque sur un replat de basses falaises, comme une dernière marche avant la mer. Mais ce sont également d’autres types de déchets, entre autres plastiques, qui y ont été déversés dans le même temps. Aujourd’hui, avec l’avancée de la mer, l’érosion des falaises laisse apparaître au milieu des déchets du bâtiment une infinité d’éléments plastiques, pris dans les strates de la terre ou s’étant effondrés sur la plage, prêts à être emportés par la prochaine marée.
C’est donc de ce sujet que je me suis saisie pour ma participation au concours et que j’ai
traité par la photo :
L'oeuvre que je présente est donc une photo montrant un pan de falaise s’étant effondré et laissant apparaître des couches de déchets plastiques enfouis sous terre. Ils y apparaissent par strates, laissant deviner différentes époques de déversement de tels déchets. Ils pendent vers le bas et on peut ressentir leur chute imminente lors d’un prochain épisode pluvieux où d’un effondrement à venir.