PH19/ "Hypersensitive"
L’oeuvre Hypersensitive est le résultat de mon exploration d’une fo rêt ravagée par un incendie durant l’été 2022 en Provence. Quand je suis arrivé sur place,j’ai tout de suite été marqué par l’aspect désolé et monochrome des lieux : un paysage gris,pâle, en plein milieu de l’été provençal.Puis,de larges lambeaux de chairs d’arbres à vif sont venus trancher dans cet ensemble.Ces chairs venaient rejouer les teintes d’un brasier que l’on aurait oublié d’éteindre, consumant les arbres de l’intérieur. Ce contraste entre les écorces carbonisées et les teintes flamboyantes des chaires des arbres, était aussi séduisant que terrifiant.

J’ai immédiatement ressenti ces brûlures de manière empathique mais aussi symbolique. Ces plaies infligées à ces arbres devenaient des témoignages de notre propre fragilité face au réchauffement global et à la hausse des phénomènes météorologiques extrêmes. Dans cette région de la provence, l’été 2022 a été particulièrement brûlant, avec plus du double d’hectares brûlés par rapport aux années précédentes. Dans cette oeuvre, j’essaye autant de sensibiliser esthétiquement que politiquement à ces conséquences du déreglement climatique global. Car je crois que dans les enjeux environnementaux actuels, cette empathie humaine doit jouer un rôle prépondérant. En voyant, dans les désastres climatiques et environnementaux contemporains, la précarité de notre propre condition et des systèmes politiques et économiques qui nous constituent, nous changerons notre manière de nous situer dans notre environnement et d’interagir avec lui. L’expression de cette fragilité est un changement de paradigme aujourd’hui essentiel afin d’éteindre définitivement l’incendie viriliste et capitalocène qui continue de consumer la Terre.