P55/ "Lignes"
« Lignes » illustre de manière abstraite et le thème de lutte contre la sécheresse, la palette de couleur reprend un code simple afin d’illustrer les différent éléments qui composent la toile.
Le fond orange, opaque et saturé, représente la sècheresse. Il fixe le contexte et met en valeur le dessin.
Les formes organique, grises, sont l’individus, le collectif, les éléments naturels, l’humain. Le travail de nuance concède leur concède un effet de gravité. Les lignes, l’eau, coulent sur les ces formes organiques et racontent le tableau. Leurs échelles par rapport au reste de la toile donnent l’idée d’une ressource précieuse et épuisable dont nous avons tous besoin. Le travail toute hauteur des lignes procure la sensation d’écoulement. L’image questionne d’une manière le rapport qu’a la ligne avec les objets. Ces lignes sont le rapport visuel entre tous les éléments de la toile afin d’illustrer que la lutte contre la sécheresse est un enjeu global sans distinctions.
La souplesse des fromes grises s’oppose au fond coloré et profond ainsi qu’à la rudesse et la verticalité des axes tracés. L’art s’inspire de l’anonymat de la ligne, oubliée dans l’ouragan d’une vie. Comme une allégorie de l’eau, ressource que nous avons toujours donnée pour acquise.
Le fond est travaillé avec du gesso appliqué avec un pinceau rigide, ce qui gomme le grain de la toile et texture par la suite le fond en une trame légère qui s’entrevoie à travers le dessin. La toile est composée de beaucoup de matière, elle est faite d’au moins cinq couches de peintures acrylique sur l’ensemble de la surface peinte. Cela s’explique par le travail en négatif qui permet à chaque couche de définir les contours afin d’obtenir un tracé net et donner profondeur et tactilité au tableau avec cet effet collage très graphique.