P50/ "Sans Titre" (série)
C’est une œuvre composée de trois dessins (un Triptyque), réalisée en Avril 2024
spécialement pour le concours Clim’Art. Deux formats A4 et un format A3 pour un total de 73,7cm x 42cm. J’utilise des feutres premiers prix Bic et des feutres acryliques blancs sur papier à grain 180g/m2.

C’est une œuvre où je joue avec l’esthétique du retable religieux pour représenter une
apocalypse divine causée par les Hommes, un châtiment réel qui s’exerce sur les animaux que nous consommons.
L’exploitation bovine et autres industries alimentaires carnassières sont des causes majeures de ce dérèglement climatique. Aujourd’hui, 75 % des terres agricoles dans le monde servent à élever du bétail – c’est-à- dire à nourrir des bêtes qui serviront, ensuite, à nous nourrir. Notre mode de vie carnivore, réservé à une poignée de privilégiés, exerce une pression telle sur notre planète qu’il déstabilise les écosystèmes : Destruction de la biodiversité et déforestation, émissions de gaz à effet de serre et
changements climatiques, pollution des cours d’eau, création de zones mortes maritimes, mais aussi souvent cruauté animale... Notre consommation effrénée de viande et de produits laitiers issus de l’élevage industriel a des effets délétères à bien des égards. Elle bouleverse notre planète à tous les niveaux et sera une des conséquences de notre perte.

Dans ce processus de création, j’exploite l’Intelligence artificielle « MidJourney » comme outil pour fabriquer des images de références. Je m’appuie sur elle afin de composer ma scène. Elle aide à renforcer la déshumanisation qu’il y a derrière le propos de l’œuvre.
La stabilisation de notre climat est t-il encore possible ou est ce une fatalité ?