P32/ "Assimilation"
"Assimilation" est une peinture acrylique sur feuille, mesurant 45x30 cm. Elle aborde le thème de la pollution marine, se divisant en deux parties distinctes. D'un côté, des représentations d'animaux marins, et de l'autre, des êtres humains, tous deux illustrés dans un état de souffrance résultant de la pollution des milieux marins.

La détérioration constante de l'environnement marin au fil des années est un sujet qui me touche profondément. À travers cette œuvre, je souhaite exprimer les souffrances infligées à la biodiversité marine et sensibiliser le public à cette problématique. Pour ce faire, j'ai choisi d'utiliser le concept d'assimilation, d'où le titre de la peinture. L'assimilation peut être comprise comme la considération d'une chose comme semblable à une autre, que ce soit par identification ou par comparaison.
Cette approche vise à mettre en lumière l'égoïsme et l'insensibilité de l'être humain en le confrontant aux mêmes conditions de détresse que la biodiversité marine, afin de provoquer une prise de conscience sur la gravité de la situation.
Cette œuvre exprime plusieurs messages, commençant par le choix de son support : une feuille destinée à être jetée. Dans une optique de respect de l'environnement et des valeurs que je souhaite véhiculer, j'ai jugé pertinent d'utiliser un support initialement voué au gaspillage. Cette feuille a été récupérée dans le cadre d'une initiative visant à réutiliser du matériel destiné à être jeté.

Les éléments représentés sur cette production ont également beaucoup de sens. Le fond en noir est ici pour permettre aux éléments de mieux ressortir, mais également pour représenter une marée noire qui est une véritable catastrophe. Pour le milieu marin, le pélican représenté en bas à gauche et la victime de l’une de ses marées d’où sa couleur marron. Ce dernier est en relation avec le visage humain en haut à droite. Il est recouvert d’une substance collante, comme certains pélicans qui, eux aussi, finissent englués par des matières toxiques déversées dans la mer, ou durant des marées noires. Le personnage en bas à droite étouffe dans un sac en plastique, comme cela arrive souvent aux poissons. Ces derniers se retrouvent emprisonnés à l’intérieur, du à leur transparence. Ces derniers sont indétectables pour les poissons, qui sont ensuite dans l’incapacité de s’en défaire et finissent par étouffer. Le dernier personnage humain représente le calvaire des filets de pêche, qui, de manière identique aux deux autres poissons représentés, finissent étouffés, amputés ou au mieux gravement handicapés. Le poisson central représente un poisson qui vient d’être pêché et dépecé, d’où la paille en plastique qui lui sort de l’abdomen. Les poissons ingèrent le plastique dans l’eau, qui finit ensuite dans leur organisme, ce qui nous impacte directement lorsque nous les consommons. Il y a d’autres détails dissimulés dans cette peinture, tels que des hameçons plantés dans les différents êtres vivants pour dénoncer la pratique de la pêche à l’hameçon. Pour finir, il y a les yeux dissimulés de par et d’autres de la peinture. Ils représentent les yeux de la société, qui ne regardent que les humains, jamais les animaux marins. Cela représente le déni de cette dernière. Ils sont également dépourvus de couleur pour représenter une présence métaphorique.

En conclusion, "Assimilation" se veut être une œuvre engagée pour une cause qui me tient particulièrement à cœur, tout en cherchant à sensibiliser les spectateurs à cette problématique environnementale urgente.