P26/ "Ecouletemps"
Aquarelle de 65 x 70 cm sur papier (300g).

Écouletemps est une œuvre sur notre lien indubitable avec l’eau, qui nous irrigue de vie nos mille vaisseaux durant notre long voyage à voguer sur l’océan du temps. D’abord pensée comme un tissage des ridules aquatiques avec celles de la peau humaine, cette aquarelle fut construite par couches pigmentées diluées, assemblage de motifs et de couleurs. Le contraste puissant des bleus et des rouges, s’unissant délicatement au centre de l’oeuvre en des jaunes verdâtres, est une matérialisation de l’importance de notre lien vital avec l’eau.
Etre attentive à la pluie, aux conséquences des sécheresses sur le jardin et les arbres, aux écarts de température en saison etc , sont des choses auxquelles j’ai toujours prêté attention. Préserver nos ressources en eau de pluie a toujours été une priorité dans ma famille, et je garde encore cette attention particulière à la pluie aujourd’hui, m’inquiétant de plus en plus chaque année passant. Utiliser l’aquarelle était indispensable, à cause de sa transparence, de cette plasticité aqueuse mouvante et parfois incontrôlable qui m’obligeait à m’adapter aux tâches et à manier autrement mon pinceau.
Toutefois, j’ai peu laissé place à l’aléatoire, me concentrant sur les détails des ridules et des veinules d’une peau orangée, presque craquelée comme une terre asséchée, ses racines s’étalant afin d’atteindre l’eau dans un embrun jaune. J’ai ainsi joué sur le motif circulatoire présent dans tous les êtres vivants en l’accolant à une surface bleue profonde, cherchant à marquer par le contraste coloré et détaillé leur complémentarité, et leur lien vivant indissociable. 
Enfin, j’ai cherché à créer une peinture plus abstraite, qui ne pose pas de message directement lisible car figuratif, mais plutôt une lecture sensible et personnelle : chacun pourra y voir ce qu’il souhaite, et ça me va.