P21/ "Morta" (série)
Morta a commencé par l'observation de forêts dans le Morbihan en 2023.
J'ai découvert au détour d'un chemin en octobre dernier, la forêt de Locoal Mendon. Celle-ci est devenue ma source première d'inspiration.
Elle a été victime d'un incendie au cours de l'été 2023. Cet incident a causé la disparition de plus de 95 hectares de forêts. Il reste aujourd'hui de vastes zones noires où se dressent des troncs calcinés.

Cette série de dessins est un témoignage, des empreintes de corps végétaux morts.
Pour chaque dessin, j'ai choisi des arbres dont le tronc était encore debout. Je souhaite garder la verticalité puissante des arbres, qui malgré leurs destructions se dressent face à nous. Les formes, tailles et textures des troncs sont basées sur des croquis d'observation.
Lorsque je suis au milieu de ces hectares de cendre et de morceaux de bois brûlés, je me pose la question de comment la représenter à cet instant précis. La végétation commence à revenir, dans quelques mois les troncs seront recouverts d'une nouvelle vie et les traces de cette catastrophe auront disparu. Je souhaite garder une mémoire de ces arbres qui portent une histoire, un témoignage fossilisé par les feux de la destruction que nous avons causée. Nous ne devons pas oublier.

J'ai choisi de travailler avec du fusain fabriqué à partir de branches trouvées dans cette forêt et du fusain industriel. Le mélange des deux me permet d'obtenir des noirs profonds et des nuances de marron qui donnent de la profondeur.
Sur les dessins, les arbres sont sombres, imposants. On est loin de la forêt accueillante, pleine de couleurs. Ici, nous devons faire face aux conséquences de nos actes. La fragilité de la vie et la beauté qui émane de la destruction se lient comme un hommage à ces êtres majestueux.
Le nom « Morta » provient des arbres fossilisés dans les marais dont la silice a donné au bois une couleur noire ébène avec des nuances de cuir naturel.