P17/ "Sans Titre"

L'œuvre présentée pour le prix Clim’art constitue un artefact qui témoigne de la flore marine. En empruntant au cyanotype*, procédé utilisé pour l’illustration scientifique, elle cherche à composer une mémoire matérielle de notre patrimoine marin, tout en interrogeant celui-ci. 

Par une empreinte fantomatique, elle suggère la présence d’une algue, sans nous fournir plus d’informations. Le temps de pose du cyanotype étant volontairement court, les contours des formes imprimées sont flous, rendant l'identification de l'espèce presque impossible. L’utilisation de la teinture naturelle, à base de plantes elle aussi, bouscule les formes, et rend le résultat final évolutif avec le temps. Ainsi, plus l'œuvre s’oxygène, et plus elle est exposée au soleil, plus les formes se brouillent.

Par ce jeu entre présence et absence, l'œuvre évoque la disparition de la biodiversité marine ainsi que notre méconnaissance de celle- ci. Comme un fossile érodé par le temps, l’œuvre elle-même s'estompe progressivement, symbolisant la nécessité d'une action rapide et déterminée pour préserver notre environnement marin avant qu'il ne devienne un vestige du passé.


*Cyantoype : procédé photographique monochrome négatif ancien, par le biais duquel on obtient un tirage photographique bleu cyan. 
Technique mise au point en 1842 par le scientifique John Frederick William Herschel .