PH6/ "Requiem"

Cette photographie, montre une sculpture vanité, que j'ai réalisée, d’un crâne transpercé par de la végétation. L'installation est assez figurative, bien que la photographie, grâce à son cadrage et à sa capacité à épurée une scène, offre une note d'abstraction suscitant des questionnements sur l'origine de ce crâne. 
Est-il mort naturellement ? Ou serait-ce le vestige du dernier humain, décimé par les causes de la crise climatique ? Une chose est sûre : nous finirons tous en poussière, et quoi qu'il advienne, la nature sera toujours là.