PH5/ "Les Rameurs" (série)

Dans le cadre du prix Clim’art, je souhaite proposer une vision photographique des changements environnementaux. Notre environnement évolue à toute vitesse, et se métamorphose au rythme forcé de l’anthropocène. À cause de son exploitation, de l’artificialisation des sols, et de l’occupation humaine, l’eau, cette ressource vitale, se raréfie. Les projets de naturalisation urbaine essaient de pallier à cette catastrophe sans l’enrayer, tandis que les zones rurales souffrent d’un désintéressement, ce qui crée une double peine pour les écosystèmes et l’agriculture. 

Dans mon travail photographique, je cherche à capter le rapport des gens à ce qui les entoure, dans un geste tourné vers l’ici et maintenant - l’irréductible présence au monde. En 2023, j’ai accompagné mon grand- père faire du canoë sur la Drone, sur les traces de William Barker, un explorateur anglais qui, en 1892, avait décrit ces zones humides. Pour représenter mon idée, je propose un diptyque avec l’image d’un homme d’une vingtaine d’années, navigant en pleine canicule sur un lac artificiel. Deux générations, deux territoires, pour représenter un fléau contemporain.