S3/ "Mère Nature"

Je qualifie avant tout mon travail comme spontané, intuitif et impulsif. Je me lance directement sur le moyen d’expression en tête selon mes envies(ici, polystyrène extrudé, fils de fer et bandes plâtrées). Je passe par le croquis d’intention puis j'apprécie voir mon idée de départ précise qui se laisse emporter par mes gestes et outils durant mon processus créatif. Le hasard, mon intuition, me permettent finalement d’obtenir mon œuvre finale, notre Mère Nature en fin de vie réincarnée dans un arbre brûlé. La femme est source de procréation, ici, représentée en souffrance dans un corps distortionné. Toute la partie gauche de ses branches est absente, brûlée. Dans notre imaginaire, le côté gauche du corps(le yang) est lié à une énergie de vie, ici disparue.

“Mère Nature” est une représentation allégorique de notre vie sur terre, c’est une représentation anthropomorphique de la nature. Ici, je représente des vies en danger: notre planète et nous, êtres humains. Les feux de forêt sont pour la plupart d’origine humaine, principalement par cause d’imprudence et le réchauffement climatique accroît les sécheresses et les canicules dans le monde. Notre terre est notre environnement, notre maison, notre mère qui nous accueille, nous nourrit et nous donne vie. Cependant, nous auto détruisons notre propre environnement et notre Mère Nature avec ce qu’elle nous offre. Nous mettons notre planète en danger tout comme notre vie sur terre, ce qui montre notre indifférence face aux problèmes du réchauffement climatique. Je souhaite faire prendre conscience de la disparition, de la mort de notre Mère Nature, notre planète en train de souffrir de ce réchauffement climatique. Je désire également montrer notre auto destruction et notre indifférence.