N2/ "Sans Titre"

Cela fait maintenant plus de trente ans d’après le National Geographic que le sujet du réchauffement climatique est discuté. Il y a trente an, je n’étais pas née, mais on m’a souvent parlé de la manière dont on brûlait ou enterrait les déchets dans la campagne française, qu’il n’était pas si anormal de jeter ses mégots par terre et qu’une insouciance collective subsistait malgré les préventions. Néanmoins, ce dont je me souviens aussi, c’est les fois où ma maman m’obligeait à tenir mes déchets jusqu'aux poubelles les plus proches pour les jeter, les cours de tri sélectif en CE1 ou même la verdure des pays dans lesquels j’ai vécu avant mes cinq ans. L’éco-conscience s’apprend à travers des habitudes parfois si
simples.
Cette illustration représente un feu de forêt piégeant une petite fille. Un ours essaye de la sauver mais elle en a peur car elle n’en a toujours vu qu’en peluche. La majorité des espèces d’ours sont en voie de disparition et la réalité est telle que lorsqu’un sujet se raréfie, il devient part d’un imaginaire, comme si on l’oubliait avant même qu’il ne disparaisse. C’est pour cette raison que ce dessin numérique adopte un style enfantin, aux couleurs vives, car il est destiné à sensibiliser les enfants, celles et ceux qui vivront et devront prendre soin de la planète lorsque les générations trop peu éduquées sur le sujet, ne seront plus parmi nous.